Transmission

Transmission

Quand j’étais plus jeune, j’allais sur les chantiers archéologiques. Je passais des heures à balayer mon carré, à racler, gratter, nettoyer. L’objet, l’os déterré se dessèche à l’air libre et finit par se ternir. Dans le pire des cas, il s’effrite. Au delà des problèmes de conservation, c’est l’instant, le moment de l’objet-relais que je voudrais conserver. Sur un chantier, je me souviens d’avoir saisi un vase dans ma main, de l’avoir sorti de terre. “Mince entre la personne qui a laissé ce vase et moi, il y a 3000 années! 3000 années où plus personne n’a touché ce vase. Je suis la première à le retoucher”. Ce vase, c’était comme un relais entre l’homme du passé et moi. Lui et moi étions réunis dans le touché de l’objet et j’ai trouvé ce sentiment d’intemporalité extraordinaire.

Dés lors la question de la transmission  ne m’a plus quittée.

Je ne crois pas que ça soit un hasard si j’ai choisi une alliance de mariage dans laquelle deux mains se rejoignent.

Je ne crois pas non plus que ça soit un hasard si j’ai choisi un métier basé sur l’échange et la transmission de savoir